في رحاب الجامعة
أخي الفاضل سعداء بكم لتواجدكم معنا
مساهمتكم الفكرية و الفنية و توجيهاتكم حافز لنا للتألق و تجاوز الهنات
راسلونا عبر البريد الإليكتروني:
luobleb@yahoo.fr
0663065799/0651370505/0535538116
عيد مبارك سعيد
لولوج الموضوعات إضغط على : المنتدى . بعد ذلك اضغط على : المنتدى الأول . ( و هكذا يمكنك اختيار المواضيع )

في رحاب الجامعة

فضاء ثقافي ،تربوي، فني ،و علمي ينقلك إلى عالم العلم والمعرفة و يقربك و بشكل مباشر إلى جديد الأنشطة العلمية المتميزة بالجامعة و رصد التظاهرات المختلفة داخل المغرب وخارجه -هكذا أردنا و من هنا سننطلق في ثبات بغية خلق إعلام هادف وتواصل أعم. زيارتكم دعم لنا
 
الرئيسيةالبوابةاليوميةمكتبة الصورس .و .جبحـثالأعضاءالمجموعاتالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 TADLA AZILAL La sécurité, une responsabilité et une citoyenneté.

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
belboul
Admin
avatar

عدد المساهمات : 1436
نقاط : 4414
تاريخ التسجيل : 30/03/2010
الموقع : المغرب -مكناس

مُساهمةموضوع: TADLA AZILAL La sécurité, une responsabilité et une citoyenneté.   الثلاثاء فبراير 19, 2013 7:33 am

TADLA AZILAL

La sécurité, une responsabilité et une citoyenneté.



Sous la présidence effective du Wali de la Région Tadla Azilal et Gouverneur de la province de Béni Mellal, Mohamed Fanid, et en coordination avec les associations de la société civile de Tadla Azilal, l’Association « Matkich Jihti » et les Sociétés de sécurité privées Garda, Boukoubain et Africa Magnt ont organisé une journée d’étude sur la sureté et la sécurité du citoyen, sur le thème « La sureté, une responsabilité et une citoyenneté », , dimanche 17 Février 2013, à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, à Béni Mellal.

Sous la présidence effective du Wali de la Région Tadla Azilal et Gouverneur de la province de Béni Mellal, Mohamed Fanid et sur le thème « La sureté, une responsabilité et une citoyenneté » et en coordination avec les associations de la société civile, l’Association « Matkich Jihti » et les Sociétés de sécurité privées Garda, Boukoubain et Africa Magnt ont organisé une journée d’étude sur la sureté et la sécurité du citoyen, dimanche 17 Février 2013, à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, à Béni Mellal.

A l’inauguration de cette rencontre, et après la lecture de quelques versets du Coran par Fatimaezzahra Frix, le coordinateur de la journée d’étude, Salah Kouri a mis l’accent sur l’importance de cette rencontre qui s’assigne pour objectifs d’insuffler une nouvelle dynamique à la protection de la sécurité au niveau régional et d’ajouter qu’un travail de concertation est de mise afin de coordonner et d’orienter tous les efforts conjugués vers la réalisation des résultats escomptés.

Pour sa part , le président de l’Association Matkich Jihti, Mustapha Frix a mis en exergue le rôle que la société civile doit jouer et assumer dans le dessein de mettre la sécurité du citoyen à l’abri des dangers qui la menacent « Nous sommes tous tenus de préserver la sécurité des citoyens par une approche participative qui donnera naissance à une stratégie efficace nous permettant tous de vivre dans la quiétude et la sécurité. Sans la participation de tous les acteurs concernés, notre projet ne deviendra qu’un coup d’épée dans l’eau et des illusions. Ainsi, nous rendons un vibrant hommage à M Le Wali de la région Tadla Azilal et Gouverneur de la province de Béni Mellal, Mohamed Fanid pour les efforts louables qu’il ne cesse de déployer, aux autorités locales à toutes les associations de la société civile, à la préfecture de la police, la protection civile… »

Pour Abderrahim Essahli, au nom des Sociétés de sécurité privées, cette journée d’étude n’est que le début d’une aventure sécuritaire qui exige des efforts louables et un travail acharné. Et malgré les efforts inlassables déployés par les autorités locales, la sureté nationale, la protection civile, les forces auxiliaires…on relève, par ci par là, des crimes qui sont perpétrés et des actes de violence qui poussent comme des champignons. Par conséquent les moyens de lutte contre la violence et les crimes doivent être à même de concrétiser les résultats attendus… »

Par ailleurs, le Représentant de la sureté nationale, M El Miloudi Chigri, a déclaré dans une longue intervention que la sureté nationale a réalisé d’énormes progrès dans la lutte contre toute sorte de crimes et de violences. « De nos jours, la sureté a amorcé un autre tournant, on parle de sureté économique, sociale…Mais soyons sûrs qu’une politique sécuritaire unilatérale ne portera jamais ses fruits. Nous sommes donc tenus de travailler en concertation grâce à une approche participative. La DGSN a mis en place une stratégie efficace qui va de pair avec les nouveaux changements sociaux. L’agent de police est investi d’un nouveau rôle et d’une nouvelle responsabilité dans la mesure où la sûreté nationale commence à s’ouvrir sur la société civile. Actuellement, la DGSN ne ménage aucun effort pour assumer ses responsabilités dans les meilleures conditions. Un grand nombre de rencontres est organisé en collaboration avec les associations, dans les établissements scolaires…Ainsi, la société civile est tenue de participer à ce projet de grande envergure qui est la protection des citoyens et de leurs biens. Et tous les acteurs concernés doivent aider la sureté nationale à accomplir sa noble tâche dans des conditions favorables à fin de lutter contre le crime, la violence, les agressions, le vol, le viol… »

A cette occasion, nous rendons un vibrant hommage à la sureté nationale de la région de Tadla Azilal et à la DGSN pour les efforts considérables qu’elles ne cessent de conjuguer afin que les résultats attendus soient au niveau des aspirations de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste et de ceux des citoyens marocains.

Intervenant au nom de la protection civile, Le capitaine Mustapha Hachimi a mis l’accent sur la sécurité au sein des lieux du travail. Pour M Hachimi, « Le lieu du travail est un endroit que l’on ne doit nullement négliger si on veut vraiment renforcer la sûreté et la sécurité du citoyen. La formation seule ne pourra jamais contrecarrer les dangers qui menacent la quiétude et la sécurité des citoyens dans la mesure où les lieux du travail exigent circonspection et vigilance dans le but de prévenir toute sorte de danger. Ainsi la protection civile qui est toujours sur le qui-vive ne ménage aucun effort dans la protection des citoyens et de leurs biens. Toutes les interventions concrétisées sont le fruit d’une stratégie efficace. Et c’est la raison pour laquelle nous sommes tenus de travailler en concertation afin de renforcer et de protéger la sécurité des citoyens d’autant plus que le monde entier connait une recrudescence du crime et de toute sorte de violence. .. »

A cette occasion, nous rendons aussi un vibrant hommage aux efforts louables déployés par la protection civile de la région Tadla Azilal qui se sacrifie jour et nuit en vue d’assumer sa noble responsabilité dans les meilleures conditions.

Le Conseil Municipal de Béni Mellal est intervenu lui aussi lors de cette journée d’étude. Ainsi, Abdelhafid El Azzouzi a mis l’accent sur les efforts déployés par le Conseil précité dans le but de renforcer la sécurité des citoyens dans la ville de Béni Mellal. « Le Conseil municipal joue un rôle prépondérant au niveau de la protection de l’environnement , de l’éclairage des lieux publics pour lutter contre toute forme de violence…des panneaux de signalisation, du revêtement des rues …pour lutter contre les accidents de la circulation…En conséquence, le Conseil Municipal ouvre ses portes à tous les citoyens qui ont des réclamations et des doléances à présenter dans le but de préserver la sécurité et la quiétude des citoyens à Béni Mellal… »

Pour sa part, Mimoun Ezzahar, un Manager de sécurité a passé en revue les grands événements internationaux qui ont bouleversé le monde comme la guerre du Golf les évènements du 11 septembre, le printemps arabe…Concernant le Maroc, M Ezzahar a souligné qu’il « est passé par la mise à niveau à la mise à jour et qu’il dispose de moyens incomparables lui permettant de protéger la sureté et la sécurité des citoyens. « Nous sommes très optimistes quant aux décisions prises et à la stratégie élaborée dans ce domaine. Au Maroc on a une stratégie sécuritaire discrète alors que celle de l’étranger est très médiatisée. De surcroît, autrefois au Maroc, l’approche sécuritaire était basée sur la sanction. Actuellement ,elle repose sur des textes et des lois. Ce qui est pour nous une apothéose. Concernant les sociétés de sécurité privées, elles pataugent dans des dysfonctionnements à cause du manque des formations (99% n’ont subi aucune vraie formation). Il faut réglementer ce secteur qui laisse encore beaucoup à désirer afin qu’il agisse dans le cadre de la sureté publique… ».

Intervenant lors de cette journée d’étude, et au nom des Associations de la société civile, Abderrahmane El kobi a déclaré que : « En collaboration avec les Sociétés de sécurité privées, L’Association Matkich Jihti a organisé une rencontre de communication autour de la sécurité à la région Tadla Azilal. Lors de cette rencontre, et au sujet de la gendarmerie, de la police, des forces auxiliaires du nombre des sociétés privées de sécurité, il a été remarqué qu’il y a un manque au niveau des ressources humaines. Ce qui a engendré une augmentation du nombre des crimes commis et des actes de violence. Ainsi, la société civile est tenue de travailler en concertation avec les forces de l’ordre dans le dessein de réduire le nombre des agressions, des crimes…En plus, les associations doivent insuffler une nouvelle dynamique dans le rôle de la société civile qui à son tour doit participer à la lutte contre tout ce qui menace la sécurité des citoyens. On relève aussi qu’il existe dans des quartiers des maisons habitées par des célibataires qui ne respectent pas les voisins ou des maisons où se vend du vin ou des drogues…Ainsi , la sureté nationale ,aidée des citoyens, est tenue d’assumer sa responsabilité pour extirper la racine du mal. Malheureusement, lorsque un citoyen tente de mettre la police au courant d’un acte de violence ou d’une agression ou d’un crime perpetré,il est malmené et soumis à des procédures et à des mesures qui se révèlent parfois intimidantes par des agents de police. Ce qui pousse la majorité des gens à garder le mutisme. Il y a aussi le rôle dévalorisant que joue la télévision dans l’augmentation du nombre des crimes. Et au lieu de lutter contre les actes de violence, le petit écran perfectionne les jeunes dans le domaine du vol, de l’agression, du crime…Ainsi, la TV est tenue de remettre en question un grand nombre d’émissions qui empirent la situation. Il faut procéder aussi à l’augmentation du nombre des sociétés de sécurité privées afin de travailler en concertation avec les éléments de la sureté nationale. Notons que tout le monde est concerné par la réalisation du projet de la sécurité qui ne réussira que par l’établissement et le renforcement de la communication entre la sureté nationale, la gendarmerie, les forces auxiliaires, la protection civiles, les associations de la société civile, les citoyens, les Caids des arrondissements urbains…Nous remercions tout ceux qui participent à l’élaboration de cette stratégie sécuritaire régionale et nous espérons que les résultats escomptés soient réalisés. »

Au terme de cette journée d’étude, le débat a porté, entre autres, sur un grand nombre de problèmes : Selon Hassan Mortadi, un correspondant de presse, il aurait été préférable d’organiser des ateliers pour élaborer des recommandations, d’organiser une journée nationale de la sureté afin de débattre de tous les problèmes sécuritaires…Pour Mohamed Bouzine, de la Radio Chada FM, les sociétés de sécurité privées sont une vraie source de pauvreté pour ceux qui y œuvrent dans la mesure où ils ne reçoivent qu’un salaire misérable, « En plus, le Conseil Municipal , contrairement à ce qui a été dit, n’a pas bien assumé sa responsabilité dans la réalisation de la sécurité du citoyen »…Concernant Lahcen Agouram, un correspondant de presse, « on relève d’abord l’absence des représentants de la justice lors de cette rencontre. Il faut ensuite remettre en question des émissions de la TV et les Médias ne jouent aucun rôle dans la formation du citoyen marocain. ». Une autre intervention d’un agent de sécurité a mis l’accent sur la cause essentielle de tous les bouleversements qui affectent notre société « Je connais la panacée de tous les crimes, de la violence…C’est le vin. Interdisez –le et tout le monde vivra en sécurité… »

La journée organisée par l’Association Matkich Jihti, en collaboration avec un grand nombre d’acteurs sociaux, est une initiative louable qui a réussi à coordonner les efforts sécuritaires de tous les acteurs concernés. Cependant, et afin que d’autres progrès soient réalisés, il serait de notre devoir d’attirer l’attention de tous les participants à cette rencontre, sur un grand nombre de points qui pourraient assurer une meilleure réalisation de cette stratégie sécuritaire dans la région. Sans l’établissement des canaux de communication entre tous les acteurs concernés ( les autorités locales, les forces de l’ordre, les associations de la société civile, les citoyens…), aucun résultat ne sera réalisé. De surcroît, des sessions de formations doivent être organisées au profit de tout le monde. Ainsi, toutes les forces de l’ordre doivent savoir qu’une nouvelle ère est née. Révolu le temps où l’agent de police ou le gendarme sont considérés comme une source de sévices et de maltraitance. De nos jours, des progrès énormes sont réalisé dans ce domaine, la sureté nationale, la gendarmerie, la protection civile, les autorités locales…et les associations et la société civile s’organisent pour lutter ensemble contre l’insécurité. C’est l’avènement d’une nouvelle philosophie sécuritaire qui va de pair avec les grands bouleversements qui ne cessent d’affecter le monde. Sans oublier de constituer des commissions de suivi qui vont veiller à l’application de toutes les recommandations élaborées. Nous souhaitons, par conséquent, que tous les résultats escomptés soient concrétisés.

SAID FRIX

0666928051

frix.aujourdhui@gmail.com

BENI MELLAL
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
معاينة صفحة البيانات الشخصي للعضو http://www.belboul.riadah.org
 
TADLA AZILAL La sécurité, une responsabilité et une citoyenneté.
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
في رحاب الجامعة :: الفئة الأولى :: المنتدى الأول-
انتقل الى: